Mercredi 18 novembre 2009 3 18 /11 /Nov /2009 09:00
Dimanche après-midi, il y avait sur France 2 un documentaire intitulé L'Orque Qui Aimait les Hommes. Cela racontait l'histoire vraie de Luna, une jeune orque qui a "débarqué" dans la baie de Vancouver à l'âge de 2 ans après s'être éloignée sans raison de sa famille. Cet animal en manque d'affection a cherché à tout prix à s'en créer une autre parmi les hommes; elle se frottait aux bateaux, tendait son museau dans l'espoir de recevoir quelques caresses. Malgré cette complicité naissante entre Luna et les résidents et touristes de la baie, le gouvernement estime que ce n'est pas bon pour l'orque de vivre ainsi. De fait, toute personne surprise en train de câliner l'animal se voit condamnée à payer une amende de 100 dollars. J'ai adoré le témoignage de cette femme qui disait que de toute sa vie c'était la plus belle façon qu'elle avait eu de dépenser 100 dollars .
L’empathie est à son comble et le documentaire montre ça et là quelques séquences où l’on voit Luna s’amuser avec un tuyau d’arrosage de bateaux et se laisser caresser.
Mais les autorités décident de le réinstaller dans son environnement d’origine à plus de 300 km, avec sa famille, car «plus un mammifère marin a des relations avec l’homme, plus il risque d’être blessé ou tué». Luna a alors 5 ans. A partir de ce moment-là, une bataille s’engage entre les autorités locales, le fan-club grandissant de l’épaulard et le peuple amérindien . L’opération de déménagement va se révéler un fiasco, Luna s’échappera de l’enclos, le gouvernement canadien cessera de le poursuivre. Mais hélas, l’animal oubliera l’intense trafic maritime des eaux canadiennes et n’échappera pas à sa collision avec un remorqueur…
Cette histoire m'a bouleversée (alors que je ne l'ai pas vue en entier; c'est mon mari qui m'a raconté la fin). Comment a-t-on pu repousser ce "petit" être qui ne demandait qu'une seule chose : de l'affection et qui en avait tant à rendre en retour ?  Et les hommes responsables de la fin tragique de Luna se sont-ils seulement rendus compte à quel point ils ont créé leur propre malheur aussi ? On a tout à apprendre des animaux et pour une fois qu'un animal dit sauvage venait vers nous au lieu de s'en réjouir on l'a rejeté ...
Je vais longtemps avoir l'image de Luna dans mon coeur...



Par mamacat - Publié dans : Défense des Animaux - Communauté : P'tit monde de Marie
Un p'tit message ? - Voir les 9 commentaires
Retour à l'accueil

Vous aimerez peut-être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Présentation

  • : Les P'tits Bonheurs de Mamacat
  • Les P'tits Bonheurs de Mamacat
  • : nature animaux lecture broderie point de croix Loisirs
  • : Bienvenue dans mon univers ! Je vous invite à partager mes p'tits bonheurs quotidiens : une ribambelle de petites croix de toutes les couleurs saupoudrées de boules d'amour (mes chats!) avec un zeste de fantaisie et des montagnes de bonne humeur ! Si mon blog vous plaît, n'hésitez pas à me laisser un message ! Merci !
  • Contact
  • Retour à la page d'accueil

Un p'tit clic SVP !

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Au Fil des Jours

 

 

Profil

  • Mamacat
  • Les P'tits Bonheurs de Mamacat
  • amoureuse (de la vie en général, de mon homme et de mes chats en particulier), gourmande, curieuse, spontanée

Messages Personnels

ne-rien-voir-ne-rien-entendre-et-ne-rien-dire
« Ne rien voir de mal,
   Ne rien entendre de mal,
   Ne rien dire de mal ».
À celui qui suit cette maxime, il n'arrivera que du bien.
 
Que cette flamme brille pour tous ceux qui nous manquent ...
Pour aller dans la chapelle virtuelle de Goldie : CLIC ICI 
 
LA PENSEE DU JOUR :
 
EN CE MOMENT JE LIS :
Détails sur le produit

Détails sur le produit 

Tout simplement

 

 

 

 

 

 

Boutique Partenaire

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés