Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 13:00

Aujourd'hui , je vous propose de découvrir un blog qui vient de faire son entrée dans la blogosphère : Le Beaujardin de Nicolas

 

Vous y trouverez tout plein d'info sur les manif, salons, expo etc ... dans les Alpes-Maritimes, mais également des info pratiques et utiles sur tout ce qui touche aux thèmes suivants : écologie, la cause animale, cuisine bio/végétarienne, etc ...

 

Je n'ai qu'un conseil à vous donner : courez-y vite !

 

rose 2

Repost 0
Published by mamacat - dans Environnement
commenter cet article
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 08:00

garfield.gif

 

 

Aujourd'hui c'est la journée mensuelle du sourire ! C'est ma belle-soeur qui m'a fait découvrir cet événement et, bien évidemment, j'adhère totalement.

 

Mais qu'est-ce donc ?

 

"Ensemble pour un monde plus souriant"
*****************************************

Chaque dernier samedi du mois, la journée mensuelle du sourire nous rappelle l'importance d'un comportement souriant, respectueux et positif.
Il s'agit d'une chaîne mondiale pour un monde plus souriant.

Du lever au coucher, sourire et attitude positive pour le bien être de tous.

Pour nos générations présentes et futures, ensemble pour un monde plus souriant.

Pour rejoindre l'événement sur facebook :

http://www.facebook.com/event.p...

"Une joie partagée est une double joie.
Un chagrin partagé est un demi-chagrin".
(Jacques Deval, afin de vivre bel et bien).

 

Plus d'info ici

 

 

 

Repost 0
Published by mamacat - dans Environnement
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 19:15

Aujourd'hui c'est la journée de la Terre !

 

Cet évènement a été célébré pour la première fois le 22 avril 1970. Le Jour de la Terre est aujourd'hui reconnu comme l'événement environnemental populaire le plus important au monde.

Le fondateur de cet événement est le sénateur américain Gaylord Nelson. Il encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement dans leurs communautés. Aujourd'hui, le Jour de la Terre est célébré, à travers le monde, par plus de 500 millions de personnes dans 184 pays.

Notre planète en danger

Le 30 mars 2005, l'Unesco publiait la première évaluation des écosystèmes pour le millénaire, un rapport accablant sur l'impact de l'homme sur la planète. Au cours des dernières années, les activités humaines ont modifié les écosystèmes pour satisfaire une demande croissante de nourriture, d'eau douce, de bois, de fibre et d'énergie...
Une dégradation irréversible aux conséquences désastreuses puisque le bien-être de l'homme est menacé d'ici à quarante ans.

 

Je trouve bien qu'une telle journée existe même si à mon avis elle devrait être mensuelle plutôt qu'annuelle ...

 

J'ai célébré à ma façon toute simple cette journée . Aujourd'hui, il faisait suffisemment beau pour que j'achète un pan-bagnat et décide de manger dans le jardin à l'écoute de la nature. Entourée de quelques membres de ma tribu, j'ai senti le vent et le soleil sur mon visage, j'ai écouté le chant des oiseaux et le bourdonnement de quelques mouches, je me suis imprégnée de toutes les couleurs qui m'entouraient. Je me suis fondue totalement dans tous ces élements... Quel bien-être !

 

Et j'ai repensé à cette magnifique chanson de Jeanne Mas :

 

Et si la terre
Voulait nous dire
Combien de fois
Elle se sent triste
Combien de fois
On brûle ses terres
Pour le plaisir
POur des chimères

Et si la terre
Voulait mourrir
Sous la poussière
Pauvre victime infirme
Ses océans
Qui manquent d'air
Les champs ont peur
Du nucléaire

Moi je ne veux pas
Que tout finisse comme ça
Je pense à toi
À ton regard d'enfant
Ses forêts et puis ses rivières
Voyagent dans tes rêves
Notre Terre est si belle

Crime égoïste
Quelle fin tragique
Faites plus semblant
Y'a plus le temps
Quoi que l'on vante
Car notre histoire
Tue l'innocente.
 
protege terre-3

 

 

PRENONS SOIN DE NOTRE TERRE-MERE. NOUS N'EN AVONS QU'UNE.

Repost 0
Published by mamacat - dans Environnement
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 13:00
Il y a quelque temps, la Communauté Colibri Zen nous proposait le thème du RECYCLAGE.

Je vous invite aujourd'hui à découvrir ce que je fais de mes "restes".

Allons du côté de la cuisine, voulez-vous ?

z2 043

Les poubelles n'étant pas à côté de la maison, on entasse pendant 2 ou 3 jours. On commence déjà un petit tri sur place avec dans le grand sac de devant tout ce qui est en plastique, verre + journeaux et derrière ce qui n'est pas recyclable.

Puis direction, les poubelles (waouh la sortie tant attendue )

Ce qui n'est pas recyclable va directement ici :
z2 046

Le reste est dispatché selon sa catégorie :
z2 047
z2 045
z2 044

Mission accomplie !

Nous avons aussi dans le jardin un petit bac à compost dans lequel on met les épluchures de légumes, le thé, les coquilles d'oeufs mais actuellement il est nous la neige ! Nous nous sommes lancés là-dedans l'an dernier sur les conseils de ma meilleure amie et de son ami. On a testé pour voir... Cette année, j'essaierai de faire ça plus sérieusement !

Deux petites réflexions :
- J'achète des sacs poubelles biodégradables dans un supermarché à Nice mais franchement je ne les trouve pas très résistants. Ils se déchirent sans arrêt ... Idem pour les sacs vendus dans des magsins bio comme La Vie Claire. Le temps d'arriver à la voiture, le sac était fendu sur le côté ! Vous est-il arrivé les mêmes mésaventures avec ce type de sacs ?

- Le recyclage à mon sens c'est aussi respecter les endroits où on se promène. Si je ne trouve pas de poubelles, j'amène mes "déchets" chez moi. Le nombre de fois que je me suis balladée dans Nice avec une canette de Coca  et le sachet de mon sandwich vides car je ne trouvais pas de poubelles ! Ce qui m'amène à vous parler de ça, c'est cette "vision" que nous avons eue au Lac de Saint Cassien la semaine dernière. Son niveau était très bas et voici ce que nous avons découvert  à certains endroits :
z2 024
Et encore, on ne voit pas les bouteilles de boisson grand format et même un bidon de lessive !


En gros : MES ORDURES JE ME LES GARDE ET JE LES JETTE DANS UN ENDROIT APPROPRIE.

Et vous ?
Repost 0
Published by mamacat - dans Environnement
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 18:00

protege terre-3

 

"Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants." (Saint Exupéry)

 

Parce que les enjeux de Copenhague sont considérables, je vous propose de faire un petit tour ici.

Et parce qu'écolo peut rimer avec rigolo, je vous conseille ce petit livre :

écolo
"Entre mauvaise conscience et goût du moindre effort, votre coeur balance. Il est loin le temps où le terme d’écolo désignait un chevelu du plateau du Larzac qui élevait des biquettes à la main et tricotait des pulls en laine brute teinte à la pelure d’oignon. Les choses ont changé ! En théorie, vous n’êtes pas opposée au fait d’intégrer des pratiques respectueuses de l’environnement mais, il faut bien l’avouer, adapter votre vie de tous les jours aux principes verts vous semble fastidieux. Grâce à ce guide, vous découvrirez, sans vous casser la tête, les petits gestes quotidiens bons pour l’environnement. Il s’agit juste de prendre de nouvelles habitudes, de changer (un peu !) votre façon d’agir, d’acheter, de jeter. Notre planète vaut bien qu’on se fatigue un peu, non ? "


Repost 0
Published by mamacat - dans Environnement
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 13:17
Suite à  une  malfaçon dans la  construction de  notre maison  (vide  sanitaire  insuffisant), l'appartement  que nous  occupons avec  mon mari  au RDC est régulièrement soumis à l'apparition de  tâches d'humidité  qui  très  vite se  transforment en plaques de moisissures.

Aucun  produit  nettoyant  aussi  puissant soit-il (et Dieu  sait  si  mon  mari a  tout essayé) ne  venant  vraiment à  bout de  ce  problème récurent, j'ai  décidé de me  tourner vers  des solutions plus  naturelles et...  surprise  !,  ça marche !

Voici  ma recette miracle  :
Mélanger dans  une  bassine
- 1cm d'eau
-  1 cm  d'alcool de vinaigre  (vinaigre  blanc qui se  trouve  dans toutes  les  grandes surfaces)
-  10 gouttes  d'Huille  Essentielle de  Tea  Tree  (ou  Arbre  à  Thé)

Je  vous  laisse admirer  le  résultat.

Avant  : 
 

Après : 


Ce  matin  après une nuit de  séchage  :






J'avais  déjà expérimenté  le  vinaigre  blanc  pour  détartrer ma  bouilloire, mais  je ne pensais  pas qu'associé  à  l'HE de  Tea  Tree  cela pouvait donner  des résultats aussi spectaculaires;  d'autant plus que cette  HE possède comme propriétés  principales  :
-   antibactérien majeur  à large  spectre
-   antiparasitaire et  antifongique

Mon amie Nadia  m'a  conseillé ce site qui  contient  toute une foule d'astuces et  conseils ainsi  qu'un  livret, Le  Grand  Ménage,  qu'on  peut télécharger. Je vous conseille  d'y  aller car  en plus  de faire des économies, j'ai  appris  qu'on pouvait arriver à nettoyer sa maison sans produits  chimiques.  C'est-y  pas beau tout  ça ?!

Repost 0
Published by mamacat - dans Environnement
commenter cet article
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 17:57

Bonjour, ci-dessous quelques conseils récupérés sur l'excellent site  : féminin bio.

Consommer bio, c’est consommer autrement. Nos changements de comportement peuvent restaurer – en plus d’une bonne santé – notre pouvoir d’achat. Et même nous faire économiser. La fashionista est morte, place à la recessionista… du bio.

 

  • Je mange local et de saison

 

En un mot je deviens locavore. Pour appliquer ce principe de base d’une alimentation bio, j’ai plusieurs solutions : marché du samedi matin, producteur du coin, cueillette à la ferme ou Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (AMAP) où j’obtiens, en contrepartie d’un abonnement annuel, chaque semaine un panier de légumes et fruits bio de saison (13 € en moyenne pour 5 repas de 2 adultes,). Le site Paysans.fr, lui, vend en ligne des produits frais livrés gratuitement à domicile à des prix comparables aux hypermarchés grâce à des producteurs locaux mieux payés que par la grande distribution. En achetant des aliments sans pesticides, sans transport, sans emballage et sans intermédiaire, je paye moins et je pollue moins. Chez certains maraîchers, je peux troquer des heures de travail contre des légumes. Pour les AMAP : www.amap-idf.org, www.allianceprovence.org Pour les cueillettes : www.chapeaudepaille.fr, www.ferme.gally.com, www.cueillette-a-la-ferme.com,

 

  • Je change ma liste de courses

 

Les fruits et légumes bio ne sont pas seulement plus sains, ils sont plus rassasiants et plus fermes à mâcher. J’en mange moins, je grignote moins. Mon budget alimentaire s’en ressent illico.

Je privilégie les aliments bruts. Aux oubliettes plats tout prêts, sodas, gâteaux et autres yaourts aromatisés. J’achète l’essentiel et le meilleur pour ma santé. Les produits transformés sont les plus mauvais.

Pour l’entretien, un seul produit bio multi-usage suffit pour briquer ma maison du sol au plafond. J’utilise le vinaigre blanc en anticalcaire pour seulement 0,40 €. Je retrouve le bon savon d’antan plus économique que le savon liquide.

Une étude allemande a montré que les familles qui consomment bio baissent de 8 % leur budget alimentaire.

 

 

  • Je diminue les protéines animales


Mon repas bio type contient plus de céréales complètes, de légumes et peu de viande et de fromage (20 %).

Je mange une seule fois par semaine de la viande et deux à trois fois du poisson.

Sinon, j’opte pour des œufs, du tofu, du seitan. Je me mets aux graines germées que je fais pousser (alfalfa, brocoli), pleines de nutriments, rassasiantes et économiques.

Pour mes ados en pleine croissance, les pâtes semi-complètes sont si nourrissantes qu’une assiette suffit.

Résultat : les protéines végétales me reviennent moins chères que la viande et mon équilibre nutritionnel est meilleur. Pour une journée, moins de 6 € par personne.

 

  • Je fonce sur les petits prix


Après la grande distribution comme Carrefour, Monoprix, Casino, c’est au tour des hard discount de se mettre au vert. Leader Price a lancé sa gamme Leader Bio à des prix attractifs mais c’est l’enseigne Ed qui bat les records. Sous sa marque Dia bio, je remplis mon caddie de produits de base : lait (1,04 € le litre), huile d’olive (2,99 € les 50 cl), fromage blanc (1,40 € le pot de 500 g), pulpe de tomates (0,99 € le bocal de 350 g), mais aussi steaks, jus de fruits, œufs, les pâtes, café… Des produits labellisés AB et à portée de toutes les bourses.

Autre magasin qui rencontre un succès croissant : Caron Bio le supermarché bio à petit prix. Vérification faite : pâtes semi-complètes (0,89 € les 500 gr), 1 kg de pommes bio en saison (1,90 €), crème hydratante (13,99 €).
Liste des magasins sur www.caronbio.fr

 

  • J’achète en vrac


Moins il y a d’emballage, plus le prix diminue.

La différence de prix peut varier du simple au double.

Je cours au rayon vrac des magasins bio ou des chaînes comme Biocoop, La Vie Claire, Naturalia. Je trouve des pâtes, du riz, des fruits, du café, des fruits secs, des céréales et même de la lessive… Et je surveille les promos régulières ma boutique bio favorite.


Comparatif :
Lentilles vertes en vrac : 2,92 €/kg (Biocoop de Murs-Erigné, 49)
Lentilles bio vertes en paquet : 3,70 €/kg (Auchan).

 

  • Je traque les déstockages


Sur le site www.bio-tendance.com, je trouve des produits ménagers bradés, sur www.naturel-discount.com des soins bébé, des huiles essentielles, des cosmétiques…

Je craque sans remords sur des produits de marques du commerce équitable ou du bio à des prix exceptionnels comme Ekyog (- 30 % à - 70 %, www. ventes-responsables.com). Pour les bonnes affaires toute l’année, je surveille les promotions des boutiques en ligne www.vetements-ethiques.com et www.made-in-ethic.com.


Je découvre le premier magasin d’usine de mode éthique, Comptoir à Part, à Romans dans la Drôme. Fins de collection et déstockages de marques de textile et accessoires bio jusqu’à - 70 %. Tél. : 04 75 72 66 09, www.comptoirapart.fr

 

  • Je customise et je recycle


Mon placard est plein de vieilles fringues !

Je les recycle et leur donne une seconde vie en les transformant à mon goût. Je coupe les manches, j’effile les ourlets de jeans ou je couds des perles en bois…

Autre solution, je pense aux fripes. La mode est au vintage, j’en profite. Je cherche le basic patte d’eph’, le col roulé ou la chemise en coton blanc. J’ai un style unique et je reste éthique.

Sinon, comme aux États-Unis, j’organise des trocs de vêtements à domicile avec mes copines ou je passe par des sites spécialisés (www.troceo.com).

 

  • Je cultive mon potager


Face à la flambée des prix des légumes frais, je redécouvre – comme de nombreux Français – les bienfaits du potager pour moi et pour mon portefeuille.

Dans un système verger-potager, c'est-à-dire en cultivant des légumes au pied des arbres, on peut sur 200 m2 obtenir une belle production, voire une autonomie totale, selon le sol, en fruits et légumes, pour une famille de 4 personnes.

Si je n’ai pas de jardin, il y a des solutions de plantations pour les petites surfaces, balcons ou terrasses (www.grainedejardin.fr). Je peux aussi essayer de décrocher un jardin ouvrier pour 100 € par mois (www.jardins-familiaux.asso.fr).

Idée : je plante sur mon balcon des radis "18 jours" à partir d’avril; ça pousse…18 jours après (environ 2 € les 30 g en jardinerie et chez Botanic).

 

  • Je cours les salons


Certains salons sont gratuits.

J’y fais de bonnes affaires.

Je rencontre les producteurs locaux, les importateurs.

Je ramène diverses sortes de farine bio pour faire mon pain (1,40 €/kg), des saladiers tendances en bambou à 10 €, des sacs Taloma (en packs de fruits recyclés) à moins de 25 €.

Je surveille les foires régionales aussi.
www.vivez-nature.com, www.salon-bio-respire.com

 

  • Je le fais moi-même !


J’achète les matières premières et je les transforme.

Je retrouve les recettes d’antan. Yaourts, pains, tofu avec le lait de soja, cosmétiques, soins bébé… n’ont plus de secret pour moi et le prix de revient est tout mini.

Idée : Avec 2 sachets entremets Natali à base d'agar-agar à 0,85 € et un demi-litre de lait bio (1,20 € le litre sur Houra.fr), je prépare 8 flans non sucrés aux saveurs classiques (fraise, chocolat, amandes) ou plus originales avec des épices ou des huiles essentielles (lavande, bergamote).
Je sucre léger avec du sirop d’agave.
Coût inférieur à 2 € !

 

Repost 0
Published by mamacat - dans Environnement
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 16:00

Hier, en allant sur différents blogs de brodeuses, je suis tombée sur ce texte d'un de mes auteurs préférés (merci Isabelle et Véronique !) qui m'a énormément interpelée tant par son style inimitable que par le fond lui-même qui se passe de tout commentaire ...


Nous
y voilà, nous y som­mes.


Depuis cin­quante ans que cette tour­mente menace dans les hauts-four­neaux de l’incu­rie de l’huma­nité, nous y som­mes.


Dans le mur, au bord du gouf­fre, comme seul l’homme sait le faire avec brio, qui ne per­çoit la réa­lité que lorsqu’elle lui fait mal. Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prê­tons nos qua­li­tés d’insou­ciance.


Nous
avons chanté, dansé.

Quand je dis « nous », entendons un quart de l’humanité tandis que le reste était à la peine.


Nous
avons construit la vie meilleure, nous avons jeté nos pesticides à l’eau, nos fumées dans l’air, nous avons conduit trois voitures, nous avons vidé les mines, nous avons mangé des fraises du bout monde, nous avons voyagé en tous sens, nous avons éclairé les nuits, nous avons chaussé des tennis qui clignotent quand on marche, nous avons grossi, nous avons mouillé le désert, acidifié la pluie, créé des clones, franchement on peut dire qu’on s’est bien amusés.


On a réussi des trucs carrément épatants, très difficiles, comme faire fondre la banquise, glisser des bestioles génétiquement modifiées sous la terre, déplacer le Gulf Stream, détruire un tiers des espèces vivantes, faire péter l’atome, enfoncer des déchets radioactifs dans le sol, ni vu ni connu.


Franchement on s’est marrés.



Franchement on a bien profité.

Et on aimerait bien continuer, tant il va de soi qu’il est plus rigolo de sauter dans un avion avec des tennis lumineuses que de biner des pommes de terre.


Certes.


Mais nous y sommes.


A la Troisième Révolution.

Qui a ceci de très différent des deux premières (la Révolution néolithique et la Révolution industrielle, pour mémoire) qu’on ne l’a pas choisie.

« On est obligés de la faire, la Troisième Révolution ? » demanderont quelques esprits réticents et chagrins.


Oui.


On n’a pas le choix, elle a déjà commencé, elle ne nous a pas demandé notre avis.


C’est la mère Nature qui l’a décidé, après nous avoir aimablement laissés jouer avec elle depuis des décennies.


La mère Nature, épuisée, souillée, exsangue, nous ferme les robinets.

De pétrole, de gaz, d’uranium, d’air, d’eau.

Son ultimatum est clair et sans pitié :

Sauvez-moi, ou crevez avec moi (à l’exception des fourmis et des araignées qui nous survivront, car très résistantes, et d’ailleurs peu portées sur la danse).


Sauvez-moi, ou crevez avec moi.


Evidemment, dit comme ça, on comprend qu’on n’a pas le choix, on s’exécute illico et, même, si on a le temps, on s’excuse, affolés et honteux.


D’aucuns, un brin rêveurs, tentent d’obtenir un délai, de s’amuser encore avec la croissance.


Peine perdue.

Il y a du boulot, plus que l’humanité n’en eut jamais.


Nettoyer le ciel, laver l’eau, décrasser la terre, abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs, éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l’avidité, trouver des fraises à côté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser au voisin, relancer la marine à voile, laisser le charbon là où il est, –attention, ne nous laissons pas tenter, laissons ce charbon tranquille- récupérer le crottin, pisser dans les champs (pour le phosphore, on n’en a plus, on a tout pris dans les mines, on s’est quand même bien marrés).


S’efforcer. Réfléchir, même.


Et, sans vouloir offenser avec un terme tombé en désuétude, être solidaire.

Avec le voisin, avec l’Europe, avec le monde.


Colossal programme que celui de la Troisième Révolution.

Pas d’échappatoire, allons-y.


Encore qu’il faut noter que récupérer du crottin, et tous ceux qui l’ont fait le savent, est une activité foncièrement satisfaisante.

Qui n’empêche en rien de danser le soir venu, ce n’est pas incompatible.


A condition que la paix soit là, à condition que nous contenions le retour de la barbarie –une autre des grandes spécialités de l’homme, sa plus aboutie peut-être.


A ce prix, nous réussirons la Troisième révolution.


A ce prix nous danserons, autrement sans doute, mais nous danserons encore.


07/11/08 à 23h24

Fred Vargas

Repost 0
Published by mamacat - dans Environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Les P'tits Bonheurs de Mamacat
  • Les P'tits Bonheurs de Mamacat
  • : Bienvenue dans mon univers ! Je vous invite à partager mes p'tits bonheurs quotidiens : une ribambelle de petites croix de toutes les couleurs saupoudrées de boules d'amour (mes chats!) avec un zeste de fantaisie et des montagnes de bonne humeur ! Si mon blog vous plaît, n'hésitez pas à me laisser un message ! Merci !
  • Contact

Profil

  • Mamacat
  • amoureuse (de la vie en général, de mon homme et de mes chats en particulier), gourmande, curieuse, spontanée
  • amoureuse (de la vie en général, de mon homme et de mes chats en particulier), gourmande, curieuse, spontanée

Message personnel

 

"LIFE IS NOT ABOUT WAITING FOR THE STORM TO PASS ...

 

b

 

IT'S ABOUT LEARNING HOW TO DANCE IN THE RAIN !"

 

boule & bill 001

 

 


Add Snippets to your site

Recherche

Vous aimerez peut-être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Un p'tit clic SVP !

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Au Fil des Jours

 

 

Messages Personnels

ne-rien-voir-ne-rien-entendre-et-ne-rien-dire
« Ne rien voir de mal,
   Ne rien entendre de mal,
   Ne rien dire de mal ».
À celui qui suit cette maxime, il n'arrivera que du bien.
 
Que cette flamme brille pour tous ceux qui nous manquent ...
Pour aller dans la chapelle virtuelle de Goldie : CLIC ICI 
 
LA PENSEE DU JOUR :
 
EN CE MOMENT JE LIS :
 

Tout simplement

 

 

 

 

 

 

Boutique Partenaire