Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 12:46

Aujourd'hui c'est le jour des bonnes nouvelles, que ce soit dans l'actualité (ha bon, vous avez vu des BN, vous ???) ou dans notre vie perso.

 

Je vais partager avec vous LA MEGA bonne nouvelle de la semaine.

 

Mardi matin, profitant d'une petite pause, j'ouvre ma BAL perso et je vois un message d'alerte pour la tournée de Johnny Hallyday. En le voyant,  je me suis tout de suite dit qu'il fallait que j'annule cette alerte car je l'avais programmée pour connaître les dates des concerts sur Monaco mais en aprenant les prix , j'avais failli partir à la renverse !!!

 

Il faut que vous sachiez que c'est la mort dans l'âme que j'ai pris la décision de ne pas assister au concert niçois de Johnny car il a lieu au stade Chales Hermann où les places assises sont hyper loin de la scène. On s'était fait avoir pour Céline Dion que nous avons suivie tout le long de son dernier concert à Nice sur les écrans géants. Pas terrible, terrible ! Et mon dos (mes lombaires plus exactement) ne me permettent plus de rester debout pendant très longtemps ...

 

Pas plus tard que Dimanche, je répétais pour la énième fois à mon mari : "je n'arrive toujours pas à croire qu'on ne va pas aller voir Johnny !"

 

C'est donc par pure curuiosité que j'ai ouvert ce mail mardi matin.

 

Voici son contenu :

 

" GILBERT COULLIER PRODUCTIONS (L.752486) PRESENTE JOHNNY HALLYDAY EN CONCERT

 

Le concert de Johnny Hallyday, initialement prévu au Stade Charles Ehrmann, à Nice le 30 juin prochain  aura lieu au Palais Nikaia les 29 et 30 juin 2012
Compte tenu de la configuration du stade de Nice, seulement 5000 places assises sont disponibles.  Aussi pour le confort du public, l’artiste et sa production ont pris la décision de jouer dans la grande salle du Palais Nikaia, et de ce fait de doubler la capacité des places assises avec la soirée du vendredi.

 Les billets achetés pour le stade du 30 juin restent valables pour le concert du même jour dans le Palais Nikaia.


Après sa gigantesque tournée d’Adieu lors du Tour 66, au cours de laquelle il aura été à la rencontre de plus de 1 000 000 de fans, avec notamment 3 dates au Stade de France, Johnny revient plus fort que jamais.

D’une ténacité exceptionnelle et de nouveau en pleine forme, il a décidé de repartir sur les routes pour terminer ce qu’il avait commencé et combler son public avec un show qui promet d’être à la hauteur de la carrière de l’Idole des jeunes.

Définitivement, Johnny restera l’icône des Français."

 

Je suppose que vous imaginez la suite mais je vous la raconte quand même : je me suis connectée et j'ai réussi à réserver deux places ASSISES, ASSEZ BIEN PLACEES (sur le plan on ne se rend pas trop compte mais je pense que j'ai bien oeuvré !) pour la soirée du 29/06/2012. En plus, mes parents seront remontés et pourront éventullement s'occuper de mes z'amours s'il survenait un quelconque problème (mais pourquoi y aurait-il un problème, je vous le demande !).

 

Par contre, autant pour sa précédente tournée j'étais excitée comme une puce et remontée comme sur un ressort (il faut dire que j'avais fait les réservations presque 1 an avant la date du concert !!) autant là je suis d'un calme très étonnant quand on me connaît.

 

En fait, c'est comme si c'était écrit là-haut que je devais assister à ce concert.

Comme si ce n'était pas possible autrement.

Parce que quand Johnny a quitté la scène du Nikaia la dernière fois que je l'ai vu , j'ai senti comme un goût d'inachevé (pourtant je savais que c'était sa dernière tournée). Un mois, plus tard, il était plongé dans un coma artificiel...

Et quand il a surmonté touts ses problèmes de santé et qu'il a annoncé officiellement le lancement de sa prochaine tournée, j'ai su que je le reverrai.

 

C'était une évidence.

 

(image du net)

Repost 0
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 14:00

Je partage avec vous ce mail reçu ce matin.

Tout est dit ; je n'ai rien à ajouter.

 

 

Nous voici donc en Carême, ensemble, pour 40 jours de transformation intérieure à l'écoute de Dieu.
40 jours pour s'ouvrir, changer, se purifier et laisser l’Esprit-Saint unifier notre vie. Rendons grâce au Seigneur pour ce temps privilégié de l’année qui nous est donné pour revenir à Lui !

Le Carême n’est pas triste, car il nous mène vers Pâques, il est chemin de conversion, c’est à dire de retour vers Celui qui est Amour.
Profitons de ce temps de grâce pour mettre Dieu à la première place dans notre vie.

Soyons concrets et chaque matin prions ainsi :

« Notre Père qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour,
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous
ont offensés,
Et ne nous soumets pas à la tentation,
Mais délivre-nous du mal.
Car c'est à toi qu'appartiennent, le règne, la puissance et la gloire,
pour les siècles des siècles!
Amen. »

Oui, convertissons-nous et croyons à la Bonne Nouvelle ! (Cf : Mc 1,15).

Que Dieu nous bénisse !

Thierry et l'équipe de la Cité
de l'Immaculée !



BP24 - 53170 Saint Denis du Maine (France)
Tel : 02.43.64.23.25.
E.mail : communion@mariereine.com
site : www.mariereine.com
Nouveau site : www.labonnenouvelle.fr


*** Pour ce Carême découvrez La Bonne Nouvelle sur la purification (photo) : http://boutique.labonnenouvelle.fr

--------

MESSAGE DE SA SAINTETÉ BENOÎT XVI POUR LE CARÊME 2012

«Faisons attention les uns aux autres
pour nous stimuler dans la charité et les œuvres bonnes»
(He 10, 24)


Frères et sœurs,

Le Carême nous offre encore une fois l’opportunité de réfléchir sur ce qui est au cœur de la vie chrétienne : la charité. En effet, c’est un temps favorable pour renouveler, à l’aide de la Parole de Dieu et des Sacrements, notre itinéraire de foi, aussi bien personnel que communautaire. C’est un cheminement marqué par la prière et le partage, par le silence et le jeûne, dans l’attente de vivre la joie pascale.

Cette année, je désire proposer quelques réflexions à la lumière d’un bref texte biblique tiré de la Lettre aux Hébreux : « Faisons attention les uns aux autres pour nous stimuler dans la charité et les œuvres bonnes » (10, 24). Cette phrase fait partie d’une péricope dans laquelle l’écrivain sacré exhorte à faire confiance à Jésus Christ comme Grand prêtre qui nous a obtenu le pardon et l’accès à Dieu. Le fruit de notre accueil du Christ est une vie selon les trois vertus théologales : il s’agit de nous approcher du Seigneur « avec un cœur sincère et dans la plénitude de la foi » (v. 22), de garder indéfectible « la confession de l’espérance » (v. 23) en faisant constamment attention à exercer avec nos frères « la charité et les œuvres bonnes » (v. 24). Pour étayer cette conduite évangélique – est-il également affirmé -, il est important de participer aux rencontres liturgiques et de prière de la communauté, en tenant compte du but eschatologique : la pleine communion en Dieu (v. 25). Je m’arrête sur le verset 24 qui, en quelques mots, offre un enseignement précieux et toujours actuel sur trois aspects de la vie chrétienne: l’attention à l’autre, la réciprocité et la sainteté personnelle.

1. « Faisons attention » : la responsabilité envers le frère.

Le premier élément est l’invitation à « faire attention » : le verbe grec utilisé est katanoein, qui signifie bien observer, être attentifs, regarder en étant conscient, se rendre compte d’une réalité. Nous le trouvons dans l’Évangile, lorsque Jésus invite les disciples à « observer » les oiseaux du ciel qui, bien qu’ils ne s’inquiètent pas, sont l’objet de l’empressement et de l’attention de la Providence divine (cf. Lc 12, 24), et à « se rendre compte » de la poutre qui se trouve dans leur œil avant de regarder la paille dans l’œil de leur frère (cf. Lc 6, 41). Nous trouvons aussi cet élément dans un autre passage de la même Lettre aux Hébreux, comme invitation à « prêter attention à Jésus » (3, 1), l’apôtre et le grand prêtre de notre foi. Ensuite, le verbe qui ouvre notre exhortation invite à fixer le regard sur l’autre, tout d’abord sur Jésus, et à être attentifs les uns envers les autres, à ne pas se montrer étrangers, indifférents au destin des frères. Souvent, au contraire, l’attitude inverse prédomine : l’indifférence, le désintérêt qui naissent de l’égoïsme dissimulé derrière une apparence de respect pour la « sphère privée ». Aujourd’hui aussi, la voix du Seigneur résonne avec force, appelant chacun de nous à prendre soin de l’autre. Aujourd’hui aussi, Dieu nous demande d’être les « gardiens » de nos frères (cf. Gn 4, 9), d’instaurer des relations caractérisées par un empressement réciproque, par une attention au bien de l’autre et à tout son bien. Le grand commandement de l’amour du prochain exige et sollicite d’être conscients d’avoir une responsabilité envers celui qui, comme moi, est une créature et un enfant de Dieu : le fait d’être frères en humanité et, dans bien des cas, aussi dans la foi, doit nous amener à voir dans l’autre un véritable alter ego, aimé infiniment par le Seigneur. Si nous cultivons ce regard de fraternité, la solidarité, la justice ainsi que la miséricorde et la compassion jailliront naturellement de notre cœur. Le Serviteur de Dieu Paul VI affirmait qu’aujourd’hui le monde souffre surtout d’un manque de fraternité : « Le monde est malade. Son mal réside moins dans la stérilisation des ressources ou dans leur accaparement par quelques-uns, que dans le manque de fraternité entre les hommes et entre les peuples » (Lett. enc. Populorum progressio [26 mars 1967], n. 66).

L’attention à l’autre comporte que l’on désire pour lui ou pour elle le bien, sous tous ses aspects : physique, moral et spirituel. La culture contemporaine semble avoir perdu le sens du bien et du mal, tandis qu’il est nécessaire de répéter avec force que le bien existe et triomphe, parce que Dieu est « le bon, le bienfaisant » (Ps 119, 68). Le bien est ce qui suscite, protège et promeut la vie, la fraternité et la communion. La responsabilité envers le prochain signifie alors vouloir et faire le bien de l’autre, désirant qu’il s’ouvre lui aussi à la logique du bien ; s’intéresser au frère veut dire ouvrir les yeux sur ses nécessités. L’Écriture Sainte met en garde contre le danger d’avoir le cœur endurci par une sorte d’« anesthésie spirituelle » qui rend aveugles aux souffrances des autres. L’évangéliste Luc rapporte deux paraboles de Jésus dans lesquelles sont indiqués deux exemples de cette situation qui peut se créer dans le cœur de l’homme. Dans celle du bon Samaritain, le prêtre et le lévite « passent outre », avec indifférence, devant l’homme dépouillé et roué de coups par les brigands (cf. Lc 10, 30-32), et dans la parabole du mauvais riche, cet homme repu de biens ne s’aperçoit pas de la condition du pauvre Lazare qui meurt de faim devant sa porte (cf. Lc 16, 19). Dans les deux cas, nous avons à faire au contraire du « prêter attention », du regarder avec amour et compassion. Qu’est-ce qui empêche ce regard humain et affectueux envers le frère ? Ce sont souvent la richesse matérielle et la satiété, mais c’est aussi le fait de faire passer avant tout nos intérêts et nos préoccupations personnels. Jamais, nous ne devons nous montrer incapables de « faire preuve de miséricorde » à l’égard de celui qui souffre ; jamais notre cœur ne doit être pris par nos propres intérêts et par nos problèmes au point d’être sourds au cri du pauvre. À l’inverse, c’est l’humilité de cœur et l’expérience personnelle de la souffrance qui peuvent se révéler source d’un éveil intérieur à la compassion et à l’empathie : « Le juste connaît la cause des faibles, le méchant n’a pas l’intelligence de la connaître » (Pr 29, 7). Nous comprenons ainsi la béatitude de « ceux qui sont affligés » (Mt 5, 4), c’est-à-dire de ceux qui sont en mesure de sortir d’eux-mêmes pour se laisser apitoyer par la souffrance des autres. Rencontrer l’autre et ouvrir son cœur à ce dont il a besoin sont une occasion de salut et de béatitude.

« Prêter attention » au frère comporte aussi la sollicitude pour son bien spirituel. Je désire rappeler ici un aspect de la vie chrétienne qui me semble être tombé en désuétude : la correction fraternelle en vue du salut éternel. En général, aujourd’hui, on est très sensible au thème des soins et de la charité à prodiguer pour le bien physique et matériel des autres, mais on ne parle pour ainsi dire pas de notre responsabilité spirituelle envers les frères. Il n’en est pas ainsi dans l’Église des premiers temps, ni dans les communautés vraiment mûres dans leur foi, où on se soucie non seulement de la santé corporelle du frère, mais aussi de celle de son âme en vue de son destin ultime. Dans l’Écriture Sainte, nous lisons : « Reprends le sage, il t'aimera. Donne au sage : il deviendra plus sage encore ; instruis le juste, il accroîtra son acquis » (Pr 9, 8s). Le Christ lui-même nous commande de reprendre le frère qui commet un péché (cf. Mt 18, 15). Le verbe utilisé pour définir la correction fraternelle – elenchein – est le même que celui qui indique la mission prophétique de la dénonciation propre aux chrétiens envers une génération qui s’adonne au mal (cf. Ep 5, 11). La tradition de l’Église a compté parmi les œuvres de miséricorde spirituelle celle d’« admonester les pécheurs ». Il est important de récupérer cette dimension de la charité chrétienne. Il ne faut pas se taire face au mal. Je pense ici à l’attitude de ces chrétiens qui, par respect humain ou par simple commodité, s’adaptent à la mentalité commune au lieu de mettre en garde leurs frères contre des manières de penser et d’agir qui sont contraires à la vérité, et ne suivent pas le chemin du bien. Toutefois le reproche chrétien n’est jamais fait dans un esprit de condamnation ou de récrimination. Il est toujours animée par l’amour et par la miséricorde et il naît de la véritable sollicitude pour le bien du frère. L’apôtre Paul affirme : « Dans le cas où quelqu’un serait pris en faute, vous les spirituels, rétablissez-le en esprit de douceur, te surveillant toi-même, car tu pourrais bien, toi aussi être tenté » (Ga 6, 1). Dans notre monde imprégné d’individualisme, il est nécessaire de redécouvrir l’importance de la correction fraternelle, pour marcher ensemble vers la sainteté. Même « le juste tombe sept fois » (Pr 24, 16) dit l’Écriture, et nous sommes tous faibles et imparfaits (cf.1 Jn 1, 8). Il est donc très utile d’aider et de se laisser aider à jeter un regard vrai sur soi-même pour améliorer sa propre vie et marcher avec plus de rectitude sur la voie du Seigneur. Nous avons toujours besoin d’un regard qui aime et corrige, qui connaît et reconnaît, qui discerne et pardonne (cf. Lc 22, 61), comme Dieu l’a fait et le fait avec chacun de nous.

2. « Les uns aux autres » : le don de la réciprocité.

Cette « garde » des autres contraste avec une mentalité qui, réduisant la vie à sa seule dimension terrestre, ne la considère pas dans une perspective eschatologique et accepte n’importe quel choix moral au nom de la liberté individuelle. Une société comme la société actuelle peut devenir sourde aux souffrances physiques comme aux exigences spirituelles et morales de la vie. Il ne doit pas en être ainsi dans la communauté chrétienne! L’apôtre Paul invite à chercher ce qui « favorise la paix et l'édification mutuelle » (Rm 14, 19), en plaisant « à son prochain pour le bien, en vue d'édifier » (Ibid.15, 2), ne recherchant pas son propre intérêt, « mais celui du plus grand nombre, afin qu'ils soient sauvés » (1 Co 10, 33). Cette correction réciproque et cette exhortation, dans un esprit d’humilité et de charité, doivent faire partie de la vie de la communauté chrétienne.

Les disciples du Seigneur, unis au Christ par l’Eucharistie, vivent dans une communion qui les lie les uns aux autres comme membres d’un seul corps. Cela veut dire que l’autre m’est uni de manière particulière, sa vie, son salut, concernent ma vie et mon salut. Nous abordons ici un élément très profond de la communion : notre existence est liée à celle des autres, dans le bien comme dans le mal ; le péché comme les œuvres d’amour ont aussi une dimension sociale. Dans l’Église, corps mystique du Christ, cette réciprocité se vérifie : la communauté ne cesse de faire pénitence et d’invoquer le pardon des péchés de ses enfants, mais elle se réjouit aussi constamment et exulte pour les témoignages de vertu et de charité qui adviennent en son sein. « Que les membres se témoignent une mutuelle sollicitude » (cf.1 Co 12, 25), affirme saint Paul, afin qu’ils soient un même corps. La charité envers les frères, dont l’aumône – une pratique caractéristique du carême avec la prière et le jeûne – est une expression, s’enracine dans cette appartenance commune. En se souciant concrètement des plus pauvres, le chrétien peut exprimer sa participation à l’unique corps qu’est l’Église. Faire attention aux autres dans la réciprocité c’est aussi reconnaître le bien que le Seigneur accomplit en eux et le remercier avec eux des prodiges de grâce que le Dieu bon et tout-puissant continue de réaliser dans ses enfants. Quand un chrétien perçoit dans l’autre l’action du Saint Esprit, il ne peut que s’en réjouir et rendre gloire au Père céleste (cf. Mt 5, 16).

3. « pour nous stimuler dans la charité et les œuvres bonnes » : marcher ensemble dans la sainteté.

Cette expression de la Lettre aux Hébreux (10, 24), nous pousse à considérer l’appel universel à la sainteté, le cheminement constant dans la vie spirituelle à aspirer aux charismes les plus grands et à une charité toujours plus élevée et plus féconde (cf.1 Co 12, 31-13, 13). L’attention réciproque a pour but de nous encourager mutuellement à un amour effectif toujours plus grand, « comme la lumière de l'aube, dont l'éclat grandit jusqu'au plein jour » (Pr 4, 18), dans l’attente de vivre le jour sans fin en Dieu. Le temps qui nous est accordé durant notre vie est précieux pour découvrir et accomplir les œuvres de bien, dans l’amour de Dieu. De cette manière, l’Église elle-même grandit et se développe pour parvenir à la pleine maturité du Christ (cf. Ep 4, 13). C’est dans cette perspective dynamique de croissance que se situe notre exhortation à nous stimuler réciproquement pour parvenir à la plénitude de l’amour et des œuvres bonnes.

Malheureusement, la tentation de la tiédeur, de l’asphyxie de l’Esprit, du refus d’« exploiter les talents » qui nous sont donnés pour notre bien et celui des autres (cf. Mt 25, 25s) demeure. Nous avons tous reçu des richesses spirituelles ou matérielles utiles à l’accomplissement du plan divin, pour le bien de l’Église et pour notre salut personnel (cf. Lc 12, 21b ; 1 Tm 6, 18). Les maîtres spirituels rappellent que dans la vie de la foi celui qui n’avance pas recule. Chers frères et sœurs, accueillons l’invitation toujours actuelle à tendre au « haut degré de la vie chrétienne » (Jean-Paul II, Lett. ap. Novo millennio ineunte [6 janvier 2001], n.31). En reconnaissant et en proclamant la béatitude et la sainteté de quelques chrétiens exemplaires, la sagesse de l’Église a aussi pour but de susciter le désir d’en imiter les vertus. Saint Paul exhorte : « rivalisez d’estime réciproque » (Rm 12, 10).

Face à un monde qui exige des chrétiens un témoignage renouvelé d’amour et de fidélité au Seigneur, tous sentent l’urgence de tout faire pour rivaliser dans la charité, dans le service et dans les œuvres bonnes (cf. He 6, 10). Ce rappel est particulièrement fort durant le saint temps de préparation à Pâques. Vous souhaitant un saint et fécond Carême, je vous confie à l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie et, de grand cœur, j’accorde à tous la Bénédiction apostolique.

Du Vatican, le 3 novembre 2011.

BENEDICTUS PP. XVI



* Transmettez ce message autour de vous,
plus on donne la Bénédiction et plus elle grandit !

Repost 0
Published by Mamacat - dans A méditer
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 17:45

Comme il semblerait qu'OB soit enfin disposé à bien vouloir publier mes photos, je vous montre aujourd'hui mes jolis cadeaux reçus pour la Saint Valentin :

 

- un joli coffret (rien qu'au nom qu'il porte vous comprendrez de suite le comment du pourquoi, lol !) dont je me suis déjà servie (c'est fait pour ça, non ?!) : un pur délice !!!

 

20-02-2012 009

 

- ce magnifique bouquet de fleurs (ça, ce n'était pas prévu, parce qu'il faut quand même que je vous avoue que j'ai un peu --juste un peu-- aiguillé mon mari pour le coffret Chocomania)

 

20-02-2012 012

 

Pour ma part, j'ai commandé une déchiqueteuse manuelle (qui n'est pas encore arrivée --merci la Poste !!!) car mon mari en rêve depuis un certain temps (chacun son truc, pas vrai?!) ; j'ai également offert à l'amour de ma vie le hors série de Studio Ciné Live spécial Star Wars (ça tombait vraiment bien car il vient juste de se refaire la saga) et ...

 

20-02-2012 010

 

Mon mari a été très touché. Il ne nous reste plus qu'à lui trouve un joli petit cadre !

Repost 0
Published by Mamacat - dans Parler d'ma Vie
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 08:53

Voici mon  ciel tout à  l'heure, vers 7h40 :

 

20-02-2012 004

 

Comme vous  le  voyez,  c'est très sombre juste au-dessus  des  montagnes (il tombait quelques flocons dans  le jardin quand  j'ai pris la photo) mais le bleu est là aussi.  

Une belle journée en perspective  ? Ou non  ? 

Qui vivra verra !!!

Côté  tempratures, il fait +2° ce qui est très  doux par r apport à ce qu'on a connu  dernièrement  !

Repost 0
Published by Mamacat - dans Mon ciel du Lundi
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 08:00

 

Tendance de la semaine : une semaine folle, folle,  folle ! 

 

Paysage autour de la maison : la neige a fondu mais  gare à ne pas aller dans le jardin sinon on  ramène plein de boue dans la  maison :(.

 

Je pense : à  cette jeune  Maman de  33 ans décédée  des suites d'une longe  maladie.  Elle laisse  un mari et deux petits bouchons de 3 (ou  4)  ans  et  un  bébé  qui  n'a même pas 1 an .

 

Je vais faire : Aller travailler. 

 

Je suis pleine de gratitude envers : quelques personnes de ma paroisse pour tous les  merveilleux échanges que j'ai  eus  avec elles.

 

J'espère :  trouver  du  temps pour faire tout  ce  que j 'ai à  faire!

 

Cette semaine, j'ai aimé : 

- assister  à notre  rencontre mensuelle des  Maisons  d'Evangile.

- voir mes parents hier  ; 3 semaines sans se voir c'est beaucoup trop long !!!

- fêter la  Saint  Valentin avec  mon mari,  transquillou à la maison (devant Dr  House) après avoir assisté à une  messe spéciale pour  tous les couples. 


Cette semaine, je n'ai pas aimé :

- devoir amener Félix chez le véto  car  il  s'arrache de plus en plus de  poils.  Il  en ressort  que  c'est un  chat hyper-anxieux. Un  traitement par Zylkène  est  à poursuivre  + mise  en  place du  diffuseur Féliway.  

- devoir  amener  Fripouille elle  aussi  en urgence  suite  à une plaie suitante  entre  l'oreille et  l'oeil. En  fait,  elle  était  infestée  de  tiques (le véto m'a dit  qu'elle avait  dû  mettre la teête  dans  un  nid  de tiques). Je vous laisse imaginer la bataille  qu'on  a  dû mener,  pour  la  soigner mais aussi  pour éviter que nos autres chats ne soient  contaminés  !!! A  priori,  on  s'en s ort plutôt  pas mal !

- enregistrer lundi  soir Bodyguard et constater  une  fois  le  film  fini  que je n'ai  pas le  dernier quart d'heure ; grrrrrrrrrrrrrrrrrrr  !

- que mon patron tombe malade et soit absent  deux jours ;  il est revenu vendredi  mais je pense qu'il m'a contaminée car  j'ai la gorge qui brûle  et des maux de  tête  ... merci !!!

-  surtout, je n'ai pas  aimé  devoir  courir tous les jours car  en plus il y  avait le  contrôle technique à faire passer à ma voiture, aller voir le dentiste, descendre  à  Nice (même  si  j'était hyper-heureuse  de  voir mes  parents, on est rentré hier  soir crevés  +++),  et les courses le  soir après le  boulot,  et  chan ger les  litières  des chats et  apsser l'aspirateur,  etc, etc, etc  ...

- ne pas  trouver Félix  hier soir en rentrant  ...  une angoisse monstre ne m'a  aps quitté jusqu'à ce qu'il a rrive après  minuit  !!!




 Cette semaine j'ai vu à la télé/DVD :  

- Joséphine Ange gardien

Dr House

- le  final  de la 3ème saison de Sanctuary ;  bien évidement on nous  laisse  en plein  suspens ...

- Les Petits Meurtres d'Agatha Christie

- Neuilly Sa Mère

L'italien (un film qui fut pour nous une très belle surprise et qui, personnellement,  m'a fait  me  poser beaucoup de questions  sans  doute parce que  le Carême approche !)

 

Une photo à partager avec  vous : le  1er  film réalisé par Angelina Jolie


Repost 0
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 23:54

http://kisstchat.k.i.pic.centerblog.net/wkq15l7m.gif

 

(image  du net)

 

Un  p'tit passage  avant d'aller  faire un bon  gros dodo mérité juste pour  vous  dire qu'en raison d'une  semaine  encore  plus  mouvementée  que  prévu  je n'ai  pas  pu venir alimenter  mon blog, ni  répondre à  vos com  avant ce  soir ...

 

Je vous  expliquerai  tout  en détail  dans mon  journal de Lundi.

 

D'ici là, je  vous  souhaite un

 

http://tomthecat.t.o.pic.centerblog.net/3s00rxav.png

(image  du net)

Repost 0
Published by Mamacat - dans Parler d'ma Vie
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 13:00

 

(image du net)

 

 

Si tu dois m´aimer, que ce soit pour rien
Sinon pour l´amour en soi. Ne dis pas
"Je l´aime pour son sourire ... son allure ... sa fa
çon

De parler si douce ... sa finesse de pensée
Qui convient à la mienne, et suscita
Tel jour un bien-être fugitif et charmant" --
Car ces choses en elles-mêmes, Aimé, peuvent
Changer, ou changer pour toi -- et l´amour
Ainsi construit peut être ainsi détruit.
Ne m´aime pas par pitié pour mes larmes, --
Qui jouit longtemps de ton soutien pourrait
Sécher ses pleurs, et perdre ton amour !
Mais aime-moi pour l´amour en soi, pour
Qu´à jamais tu m´aimes, d´un amour sans fin.

(Elizabeth Barret Browning)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mamacat - dans A méditer
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 18:00

Voici mon ciel ce matin vers 7h30 :

 

13-02-2012 001

 

Un grand ciel bleu où s'attardait cette ribambelle de nuages. Au milieu, on dirait qu'ils forment le début d'un coeur. Un petit avant-goût de la Saint Valentin ???

 

Côté températures, c'est toujours frisquet : -5° au moment où cette photo a été prise...

Repost 0
Published by Mamacat - dans Mon ciel du Lundi
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:00

 

Tendance de la semaine : baf, bif, bof !!!! 

 

Paysage autour de la maison : dans la cour un peu de neige par ci, par là, amenée par le vent.

 

Je pense : à  cette semaine qui s'annonce pleine de RDV, de choses à faire. Finalement la seule journée à peu près calme est aujourd'hui; profitons en !

 

Je vais faire : Retourner au boulot. 

 

Je suis pleine de gratitude envers : le Ciel pour toutes les grâces reçues.

 

J'espère : que mes chats (et surtout Réglisse) vont se calmer.

 

Cette semaine, j'ai aimé : 

- que samedi le dentiste ne soit pas obligé de me faire (encore) une anesthésie et malgré tout ne pas avoir mal du tout durant les soins

- profiter de ce week-end cocooning (mauvais temps oblige !) pour me consacrer à du scrap (un peu) et de la broderie (beaucoup)

- que mon ancien collègue de travail m'appelle samedi après-midi pour me dire qu'il était de passage au village ; 5 mn après mon mari et moi on le rejoignait lui et sa copine et nous avons passé une petite heure à discuter de tout et de rien comme au bon vieux temps !

- constater que je supporte bien mon traitement pour la FM, malgré que j'ai encore augmenté les doses de Lyrica puisque je suis maintenant à 3 gélules par jour. L'avantage c'est que  maintenant la nuit, quand je m'endors, pas grand-chose ne peut me réveiller (il faut juste que j'arrive à m'endormir) ! 

- retrouver ma couverture chauffante ; ah comme j'aime me glisser dans des draps bouillants (je vous rassure, je ne dors pas avec la couverture, même éteinte) !

 


Cette semaine, je n'ai pas aimé :

- l'agressivité grandissante de Réglisse, lui qui était d'un calme olympien 

- devoir amener en urgence Goldie car après une bagarre mémorable avec Réglisse il a eu un oeil qui s'est mis à couler ; après un examen minutieux, il en ressort que, Dieu merci, il n'a qu'une conjonctivite.

- constater que Félix s'arrache de plus en plus les poils au point qu'il a carrément une tonsure au niveau du dos ; je l'amène demain chez le véto ...

- avoir froid malgré mes deux paires de chaussettes, mes pulls, sous-pulls, et tricot de peau, bottes fourrées, foulards, gants ; je n'arrive pas à chasser le froid de moi.

- que les médias , soit disant pour rendre hommage à Withney Houston, ne parlent que de ses démons, de sa descente aux enfers ; ne pourraient-ils pas se souvenir de toutes les merveilleuses chansons qu'elle a chantées ? J'ai eu la chance de voir par hasard hier après-midi sur la 17 les principaux clips de cette chanteuse à la voix hors pair, sans aucun blabla. Un pur moment de bonheur. Et c'est bien ce que je retiendrai de Withney : ses chansons (j'ai emprunté son best-of à la médiathèque il y a 15 jours), son sourire radieux, ses tenues glamours, ses mélodies tantôt entraînantes, tantôt romantiques.




 Cette semaine j'ai vu à la télé/DVD :  

Camping Paradis (jusqu'à présent, je n'ai jamais été déçue par un seul épisode de cette série ; c'est bon enfant, sympa, frais ; bref, idéal pour un Lundi soir !)

- Pretty Woman (vous ne pensiez tout de même pas que j'allais râter une de mes comédies romantiques cultes ???)

- deux épisodes de Sanctuary 

 - le début de Shooter Tireur d'Elite (je n'ai pas regardé jusqu'au bout car c'est un film assez violent ; j'ai préféré aller dans la chambre lire La Fille de Papier et j'ai bien fait car je me marre comme jamais avec Billie !)

- 2 épisodes de  NCIS

- Le 10ème Royaume

- une petite interview de Laurent Gerra au JT d'hier soir

- La Plage (ah ... Leo ....; bon, beaux yeux mis à part, j'aime beaucoup ce film car en plus de nous offrir de superbes paysages, il démontre comment à partir d'une idée bonne en soi au départ, tout peut très vite déraper)

- quelques  épisodes de Friends.

 

Une photo à partager avec  vous :  ça s'est passé cette nuit ; je suis tellement heureuse pour ce film , pour Jean et pour toute l'équipe ! encore une fois, allez au plus vite le voir tant qu'il est encore sur grand écran !



Repost 0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 19:37

http://a3.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc7/425011_10150663175846282_403666586281_11530683_1994889696_n.jpg

(photo du net)

 

Les articles prévus aujourd'hui sont annulés.

Withney Houston possédait une voix  hors du  commun .

En chantant, c'est son âme qu'on  entrapercevait.

Elle nous  laisse un nombre  incroyables de chansons toutes plus  belles les unes que  les autres.  

Merci Withney  pour avoir  égayé  mes dernières années d'ado.

Repose en Paix.

A  Dieu.

 

Je dédie cette chanson à ma  meilleure amie,  Isabelle, et à son mari,  Bruno, qui  fêtent aujourd'hui leurs noces de coton.

Cette chanson  date  de 1988, l'année où nous nous sommes rencontrées pour la  1ère  fois.  C'était à Nice à l'Ecole d'Orthophonie.

Nous en a vons parcouru du  chemin depuis, n'est-ce pas ?!

Repost 0

Présentation

  • : Les P'tits Bonheurs de Mamacat
  • Les P'tits Bonheurs de Mamacat
  • : Bienvenue dans mon univers ! Je vous invite à partager mes p'tits bonheurs quotidiens : une ribambelle de petites croix de toutes les couleurs saupoudrées de boules d'amour (mes chats!) avec un zeste de fantaisie et des montagnes de bonne humeur ! Si mon blog vous plaît, n'hésitez pas à me laisser un message ! Merci !
  • Contact

Profil

  • Mamacat
  • amoureuse (de la vie en général, de mon homme et de mes chats en particulier), gourmande, curieuse, spontanée
  • amoureuse (de la vie en général, de mon homme et de mes chats en particulier), gourmande, curieuse, spontanée

Message personnel

 

"LIFE IS NOT ABOUT WAITING FOR THE STORM TO PASS ...

 

b

 

IT'S ABOUT LEARNING HOW TO DANCE IN THE RAIN !"

 

boule & bill 001

 

 


Add Snippets to your site

Recherche

Vous aimerez peut-être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Un p'tit clic SVP !

ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

Au Fil des Jours

 

 

Messages Personnels

ne-rien-voir-ne-rien-entendre-et-ne-rien-dire
« Ne rien voir de mal,
   Ne rien entendre de mal,
   Ne rien dire de mal ».
À celui qui suit cette maxime, il n'arrivera que du bien.
 
Que cette flamme brille pour tous ceux qui nous manquent ...
Pour aller dans la chapelle virtuelle de Goldie : CLIC ICI 
 
LA PENSEE DU JOUR :
 
EN CE MOMENT JE LIS :
 

Tout simplement

 

 

 

 

 

 

Boutique Partenaire